Posts tagged ‘robert de niro’

octobre 18, 2013

Malavita : du grand Besson, du grand De Niro, du grand Michelle Pfeiffer

 

La famille Manzoni (composée par Fred Blake (Robert De Niro),  Maggie Blake (Michelle Pfeiffer), Belle (Dianna Agron et Warren (John D’Leo) ) se retrouve paumer « dans le trou le plus éloigner de Brooklyn » : un petit village normand.

J16_Malavita__MG_7024retok

Bien entendu, l’arrivée de la famille américaine intrigue tout le village et pourtant, les normands ignorent le passé mafieux de cette famille qui se cache sous une fausse identité et est sous la protection du FBI, avec l’agent Robert Stansfield (Tomy Lee Jones) qui veille à ce que le passé des Manzoni ne refasse pas surface et qu’il passe bien pour une famille américaine lambda.

J27_Malavita__MG_2941_1_1ret

Le film nous promène entre les préjugés et les clichés sur les américains et le français. Même le camembert et le beurre de cacahuètes y passent. On se laisse emporter par la beauté des images, le talent des acteurs, le comique de la situation, l’action bien dosée. Du grand Besson.

J16_Malavita__MG_0123retok

Malavita est sans aucun doute le film que tout le monde prendra plaisir à voir et revoir. A ne manquer sous aucun prétexte.

Malavita- Sortie française : le 23 octobre 2013 –  Durée : 1h51

exe_120X160-MALAVITA-persos.indd

Article : Aurélie

Photos : Europacrop

octobre 26, 2011

Killer Elite: Boum Boum Elite

L’affiche est prometteuse.  Mais suffit-il de voir les noms de DeNiro et Owen pour garantir que le film est bon ?

L’histoire est celle d’une vengeance dans tout ce qu’elle a de plus détestable. Un vieil homme riche, veut assassiner ceux qui ont tué ses fils pendant une guerre. Trop lâche pour le faire lui-même, il engage Hunter (Robert DeNiro) qui ne pourra pas y arriver seul et qui, à contre cœur, fait impliquer Danny (Jason Statham) qui est son complice de toujours.

Et Clive Owen me direz-vous. Et bien Spike (son personnage) est un peu le larron de la foire. Il poursuit Hunter et Danny sans comprendre vraiment après quoi ils court ; chose qu’il découvrira seulement dans une scène qui réunit les trois têtes d’affiche (et qui est probablement la meilleure ) vers la fin du film.

Pour les dialogues, on est au-dessous du minimum syndical. Les scènes de bagarres sont pour certaines bien trop longues mais, nous parions gros que les amateurs de boum et de pan apprécieront.

Killer Elite de Gary McKendry. Sortie le 26 octobre 2011. 1h57

Article : Aurélie