Posts tagged ‘Brad Pitt’

décembre 5, 2011

Manchots must go on

Revoilà les petits pingouins qui ont fait fondre la planète il y a quelques années et ils sont toujours aussi mignons.

Les producteurs, réalisateurs, créateurs, équipes techniques ont mis le paquet sur les effets spéciaux qui sont à couper le souffle.  La neige semble vraie, les bulles du générique final semblent être dans la salle et on a presque envie de les éclater… Ajoutez à cela les voix de Brad Pitt, Robin Williams, Matt Damon et Pink (qui chante même une chanson qui ravira ses fans) en V.O.  Malheureusement, se sont un peu les seules choses jouissives du film qui manque cruellement d’histoire (ou alors il faudrait partir dans des grandes réflexions philosophiques et encore).  Il y a, cependant, certaines bonnes blagues qui vous tireront facilement un sourire.

Happy Feet 2- sortie le 7 décembre 2011- durée : 1h39

Article : Aurélie

Photos : © Warner Bros

Publicités
novembre 17, 2011

Le Casse de Central Park cassera-t-il la baraque ?

On dirait un remake des Ocean’s (11,12 et 13) sauf que cette fois-ci l’histoire se passe dans un luxueux immeuble de New-York et sans les sexes symboles que  sont Brad Pitt, Matt Damon et George Clooney. Vu le succès des Oceans, nous supposons que le Casse de Central Park ne devrait pas passer inaperçu.

Josh Kovaks (Ben Stiller) est gardien dans l’un des plus luxueux buildings de la grosse pomme. Il a confié à Arthur Shaw l’argent de tous les employés afin qu’il le fasse fructifier. Mais, Arthur Shaw se fait arrêté pour détournement de fond et tous les employés se retrouvent sans un rond alors, Josh Kovaks décident de récupérer l’argent. Pour y parvenir, il se fait aider de Slide (Eddie Murphy), Charlie Gibbs (Casey Affleck) et M.Fitzhugh (Matthew Broderick).

Le film baigne autant dans le réalisme  que dans l’irréalisme et c’est peut-être pour cette raison que nous  plongeons dans l’histoire et que nous rigolons.

L’histoire est bien montée, le casting est plus que réussit  et nous parions que vous ne devinerez pas où  Arthur Shaw (interprété par Alan Alda) a caché le butin.

 

Le casse de central Park-  Sortie le 23 novembre 2011- Durée : 1h45 environ

Article : Aurélie

Photos : © 2011 Universal Picture

juin 13, 2011

Kung Fu Panda 2 dans vos cinémas mercredi 15 juin 2011

Vous souvenez-vous de Po le panda gourmand devenu guerrier Kung Fu ? Le voici qui revient pour une nouvelle aventure (en 3D) avec ses amis et son père. Maintenant qu’il est guerrier Kung Fu, Po doit combattre un redoutable ennemi : Seigneur Shen, un paon qui vain son manque affectif par une  méchanceté destructive. Au cours de l’aventure et afin de vaincre son ennemi, Po devra trouver la paix intérieure et découvrir d’où il vient.

Jack Black posant avec Po (à qui il prête sa voix) lors de la première à Los Angeles le 22 mai 2011-(Photo by Alberto E. Rodriguez/Getty Images)

Le film est facilement drôle et du coup, nous passons un bon moment. Il contient aussi des scènes émouvantes et des scènes d’action. Le tout devrait contribuer à en faire un succès.

Angelina Jolie est Tigresse est venue, à la première à Los Angeles, accompagnée de Brad Pitt. (Photo by Alberto E. Rodriguez/Getty Images)

Les studios Dreamworks ont très nettement amélioré leur 3D et ils ont soignés les scènes de combats tout en gardant la qualité de dessin qui les caractérise.

Que vous ayez vu ou nom les premières aventures de Po, vous pourrez apprécier le film.

Dustin Hoffman est la voix de Shifu et s'amuse avec Po lors de la première à Los Angeles.(Photo by Alberto E. Rodriguez/Getty Images)

 Article : Aurélie

Photos : Voir légende

avril 19, 2011

Thor : Coup de foudre sur la planète Marvel (le 27 avril 2011 au cinéma )

« Can I go home ? » demande Thor, ses beaux yeux bleus remplis d’espoir et de regret. Voilà en une phrase résumer la question centrale du nouveau film de Kenneth Branagh « Thor ». Le jeune Dieu de la mythologie nordique transformé en super héros par Marvel sera-t-il digne de son père Odin (Anthony Hopkins) ? Sera  t’il digne de son peuple ? Sera-t-il apprendre l’humilité, le courage, l’humanité ?

Chris Hemsworth (alias Thor) pendant la conférence de presse à Paris.

Après avoir mis en péril la paix sur Asgard le fougueux et arrogant Thor (Chris Hemsworth) se retrouve bannie sans le moindre pouvoir par son père le roi et propulsé en un éclair sur la Terre où il tombe « par accident » sur trois scientifiques : Jane Foster (Natalie Portman), le professeur Andrews (Stellan Skarsgard) et la jeune Darcy (Kat Dennings) qui tenteront de percer le mystère de cet inconnu tombé du ciel tandis que d’autres s’intéressent au marteau arrivé peu de temps après Thor et planté dans la roche tel l’épée du roi Arthur. Et quand la paix sur terre est menacée à son tour le jeune Thor devra démontrer toute sa bravoure.

Kenneth Branagh, habitué des mises en scènes somptueuses (« Hamlet », 1996 ; « Henry V », 1989) signe ici un film magnifique, tant sur le plan visuel que sur l’émotion qui s’en dégage. Les amoureuses de Brad Pitt se réjouiront sûrement de découvrir (si cela n’est pas déjà fait) le très physique Chris Hemsworth, parfait en Thor tant il arrive à la fois à être drôle, touchant et impressionnant. La ravissante Natalie Portman, fraichement oscarisée pour son rôle dans « Black Swan » nous prouve une fois de plus tout son talent d’actrice. L’interprétation d’Anthony Hopkins est aussi juste que les choix d’Odin, tout comme celles de tous les autres acteurs et nous vous mettons au défi de reconnaître l’excellent Jeremy Renner. Kenneth Branagh offre là un casting cinq étoiles (coup de cœur pour Tom Hiddleston dans le rôle de Loki, le frère envieux de Thor) qui sert son film et l’histoire à merveille et ne peut que nous laisser dans l’attente impatiente de la suite des aventures de ce super héros pour qui nous avons eu un véritable coup de foudre.

Kenneth Branagh réalisateur de Thor lors de la conférence de presse à Paris.

Article : Cindy

Photos : Cindy sauf photo du film © Marvel / Zade Rosental

janvier 24, 2011

Yojhi Yamamoto (Y-3) fête 10 ans de collaboration avec Adidas

Voilà déjà 10 ans qu’Adidas et Yojhi Yamamoto collaborent. Pour fêter l’évènement, ils ont organisé une fête à la maison du Métallos à Paris. Pendant la fête, nous avons pu découvrir la collection homme Adidas-Y3 , automne-hiver 2011-2012.

La collection était astucieusement présenté par des mannequins sur un tapis de course.

La collection combine à la perfection le look sportif mais habillé à la fois. Nous regrettons cependant le look Brad Pitt dans Inglorious Basterds de certaines tenues.

Article : Aurélie

Photos : Marylise

décembre 8, 2010

Megamind en salle le 15 décembre 2010

Un peu avant Noël, sortira en salle : Megamind. Le nouveau film d’animation (en 3D) des studios Dreamworks.

 

Megamind.

L’histoire : un super héros, très méchant et moche, Megamind parvient à détruire son rival Metroman, le super héros gentil, beau, mais voilà : suite au décès de Metroman, Megamind s’ennuie et fabrique un nouveau super héros : Titan, juste pour le plaisir de combattre à nouveau quelqu’un. Pendant qu’il fabrique Titan, il tombe amoureux d’une journaliste : Roxanne, dont Titan est déjà amoureux. Titan réalise vite qu’il est bien plus drôle d’être méchant et de détruire le monde que de protéger les hommes et de diriger le monde. Megamind n’a pas le choix ; pour sauver celle qu’il aime, il doit vaincre Titan et devenir le gentil.

 

Le 3 Novembre 2010, Megamind et Metroman à New-York, entourés de Brad Pitt, Tina Fey et Ben Stiller. ( (c) Andrew H. Walker / WireImage)

 

Les personnages manquent de sentiments, on ne s’y attache pas, on ne vibre pas devant leurs aventures. La 3D pendant 1H35 fini par donner mal à la tête, trop d’objets volent pour justifier cette 3D qui dissimule à peine le retard technique des studios Dreamworks. Les détails comme le fond de l’histoire n’est pas soigné. Les lignes des mains ne sont pas dessinées, les sourcils à peine. Nous n’avons pas envie de rire, à peine de sourire et encore moins envie de verser une petite larme ou de se demander si Megamind parviendra à sauver la ville de Titan (car nous avons vu Spiderman et connaissons la réponse). Le film n’invente rien, il y a dedans des scènes de Superman, des scènes de Spiderman, et même des Indestructibles et sûrement plein d’autre que les vrais cinéphiles  prendront plaisir à reconnaître.

 

Brad Pitt et Angelina Jolie à leur arrivée à la première de Megamind à Paris le 29 novembre ((c) Pascal Le Segretain/ Getty Images)

Les deux seules choses vraiment réussies du film sont les doublures (mais une fois de plus, Dreamworks choisit des superstars pour combler son manque d’histoire) et  le choix des musiques. Quand Metroman arrive dans son magnifique costume blanc à cape et sa banane devant toute cette foule en délire qui veut le toucher et l’embrasser sur une musique d’Elvis Presley (A Little less conversation, a little more action) ou encore, quand Megamind revient plus convaincu que jamais qu’il est là uniquement pour être méchant sur Back in Black d’AC/DC, difficile de penser que le choix des musiques (même s’il ne s’agit pas de créations originales pour le film) est excellent sauf, à la fin puisque Megamind censé être gentil s’éclate sur Bad (Mauvais) de Mickael Jackson.

 

Brad Pitt est la voix américaine de Metroman ( (c) Pascal le Segretain/ Getty Images)

Article : Aurélie

Photos : Jean de Noncin (sauf Brad Pitt et Angelina Jolie à Paris : Getty Images et première New-York : WireImage)

novembre 30, 2010

Présentation à Paris de Mégamind, le nouveau film en 3D des studios Dreamworks.

Tom McGrath , Will Ferrel , Géraldine Nakache, Kad Merad et Jeffrey Katzenberg.

C’est au George V à Paris, que l’équipe de Megamind composée de Tom McGrath ( réalisateur), Will Ferrell (voix originale de Megamind), Kad Merad (voix française de Megamind), Géraldine Nakache ( voix française de Roxanne Ritchi) et Jeffey Katzenberg (Président de DreamWorks) a accueilli la presse.

Tom McGrath et Will Ferrel.

L’occasion pour nous de poser toutes les questions  et d’en découvrir un peu plus sur ce film qui sortira en salle , en France, le 15 décembre et qui se classe troisième au box office américain  (avec  $12.6 M derrière Harry Potter- $ 49.1 M- et Raiponce $ 48.8 M).

Will Ferrel et Géraldine Nakache.

Pendant la conférence de presse, Will Ferrel a déclaré que Megamind est le premier film qu’il fait que ses enfants sont en âge de voir et qu’ils se sont amusés pendant la première du film ; à la fin du film, sont fils de 6 ans lui a dit : « fine ». Will Ferrel  a aussi déclaré : « C’est amusant de jouer un méchant surtout que celui-ci est très rigolo ».

Géraldine Nakache.

Nous retiendrons aussi que Géraldine Nakache était très heureuse de passer derrière Tina Fey « Quand on m’ a dit qu’il s’agissait de Tina Fey en version originale, j’ai pleuré ».

Will Ferrel , Géraldine Nakache, Kad Merad et Jeffrey Katzenberg.

Enfin Jeffrey Katzenberg a trouvé le projet intéressant car :  « Je pense que c’est la première fois qu’un méchant devient le gentil » ou encore de dire « Je pense qu’il est très important d’avoir un méchant fantastique car son rôle est essentiel pour faire un bon film ».

Laruedubac s’est plus intéressée à la musique du film.

Tom McGrath et Will Ferrel.

Laruedubac : Dans ce film, il y a beaucoup de clichés sur l’Amérique : des grattes ciel, mais aussi tous les super héros y passent : Superman ou encore Spiderman et quand enfin arrive Metroman, tout de blanc vêtu avec sa banane, nous (spectateurs) sommes obligés de penser à Elvis Presley et justement, il arrive sur une musique d’Elvis Presley. Considérez-vous Elvis comme un super héros à l’américaine ?

Tom McGrath : Je voulais que mes héros utilisent des chansons qui appartiennent à l’histoire du Rock’N’Roll, car je me suis dit que s’ils existaient, ils seraient des rocks stars. Je voulais que Metroman ait ce côté Elvis car tout le monde l’aimait et Megamind  AC/DC, car avant, ce groupe était détesté, les parents ne voulaient pas que leurs enfants écoutent AC/DC. J’ai pensé qu’il imposerait la peur de cette façon là.
Tom McGrath a avoué qu’il était très content des progrès réalisés en 8 ans par les studios au niveau de l’animation. Il a expliqué que dans « Madagascar », ils avaient dû faire une maquette de New-York, mais que pour Megamind ils n’ont pas du tout travaillé comme ça.

Jeffrey Katzenberg.

Laruedubac : Pourquoi, les studios Dreamworks, n’utilisent- ils jamais des musiques originales ?

Jeffrey Katzenberg (qui a la politesse de me regarder droit dans les yeux pendant qu’il me répond) : Le défit majeur pour moi est de créer un musical d’animation qui se démarque des autres. Il y a les traditionnels imposés par Disney, il y a aussi ceux de Broadway. Nous, nous voulons faire quelque chose de différent : ni traditionnel, ni Broadway. En ce moment, je vis une expérience assez extraordinaire. Nous avons réuni un groupe qui a travaillé sur quelque chose de plus Bollywood et nous essayons de marier la culture orientale et occidentale en musique, je suis plein d’espoir concernant ce projet. Nous essayons de nous démarquer.

Géraldine Nakache, Kad Mérad.

La conférence s’est finie sur une question  pertinente directement adressée à Jeffrey Katzenberg : pense-t-il que Megamind connaitra le succès de Shrek ? « La décision appartient au public. Aux États-Unis où le film est déjà en salle, il cartonne, mais la réponse viendra dans quelques mois quand le film sera sorti mondialement. Je peux vous dire que Tom a eu une excellente idée quant à l’avenir de Megamind que vous connaîtrez s’il a un futur. »

Megamind

Il était très difficile de ne pas ressentir l’amertume que nourrit Jeffrey Katzenberg pour Pixar et Disney. Il a tout de même déclaré : « Shrek 2  a été pendant 6 ans le meilleur film d’animation. Il a été battu par Toy Story 3, mais je doute qu’ils gardent leur couronne pendant 6 ans ! » Difficile de croire, après ça, que Jeffrey Katzenberg pense vraiment qu’il n’y a pas de compétition entre Disney-Pixar et Dreamworks.

Article : Aurélie

Photos : Jean de Noncin.

Retrouvez notre critique du film très prochainement.