Posts tagged ‘3D’

avril 21, 2012

The Avengers : Réunion de Super Héros

 

Revoici les super héros ! En 3D et  réunis pour le bonheur des fans de comics dans le monde entier.

Lire la suite : http://www.laruedubac.com/basearticle/page.php?id=201

 

Publicités
juillet 15, 2011

Les records du cinéma

Le film « Transformers 3 : la face cachée de la lune » a battu des records au box-office. En  moins d’une semaine, en France,  le film a atteint le record de 1 111 630 entrées, le plus gros démarrage de la trilogie ! Aux USA, le film s’est placé en première position des films de la Paramount.  Du coup, ce film devient la troisième meilleure sortie cinéma de tous les temps (derrière Spiderman 3 et Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé). 76 % des spectateurs français ont choisi d’aller voir « Transformers 3 : la face cachée de la lune » à en 3D ce qui place le film en tête des sortie 3D en France.

 

Le succès de « Transformers 3 : la face cachée de la lune » sera-t-il  dépassé par la sortie de   : « Harry Potter et les reliques de la mort 2ème partie » ? Il faut dire que le film était très attendu. 10 ans après, le dernier volet de la saga Harry Potter a tout mis en œuvre pour que tout le monde est envie de le voir. En France, l’avant-première avait lieu à Bercy ! Mais surtout, 320 salles de cinémas ont organisé une projection spéciale du film à minuit le 12 juillet (séance très souvent précédée de la première partie du film). Les fans sont venus nombreux : HP7 – 2ème partie : 115 000 spectateurs aux séances de minuit et HP7 – 1ère partie : 85 000 spectateurs aux séances de 21h.

Il va, cependant, falloir s’armer d’un peu de patience pour savoir si HP7- 2ème partie a écraser les records de Transformers 3

Article : Aurélie

Visuels : Transformers 3 ©Paramount / Harry Potter ©WarnerBross

juillet 9, 2011

Harry Potter et les reliques de la mort partie 2

Ce mercredi 13 juillet sort, pour le plaisir de tous, le dernier opus de J.K Rowling : Harry Potter et les Reliques de la Mort 2ème  partie (Harry Potter and the Deathly Hallows Part 2).

La synopsis est la suivante : depuis toujours les forces du Bien et du Mal s’opposent et combattent dans le monde des Sorciers. Cependant tous les enjeux, les périls sont, ici, d’un cran supérieur. Tous risquent leur vie pour vaincre « Vous-savez-qui ». Or, c’est le héros Harry Potter qui pourrait être appelé pour l’ultime combat et par conséquent l’ultime sacrifice.

Le septième et dernier volet de l’hépatologie Harry Potter s’ouvre sur les séquences finales de la première partie des Reliques de la Mort, reprenant par conséquent la découverte de la baguette de Sureau et la mort de l’unique elfe libre : Dobby. Il n’est pas nécessaire d’avoir la première partie du film pour comprendre car les dialogues forment parfois un résumé. Cependant, pour tout saisir et apprécier le film comme il se doit, il est préférable de l’avoir vu.

En 3D, il offre une immersion spectaculaire dans l’univers de la Sorcellerie. Très agréable à regarder. Ce film est à vous arracher le cœur entre passion, tristesse, colère et désespoir. Cet opus se montre bien plus obscur que les précédents. Malgré cela, quelques touches d’humour viennent égayer le tableau. Lors de cette épopée, tous les personnages, ayant eu un rôle plus ou moins important, ont les honneurs. Le film reste parfois prévisible en ce qui concerne les scènes suivantes mais nombre de rebondissements, secrets dévoilés viennent vous surprendre !

La Rue du Bac vous conseille donc d’aller voir ce dernier volet (durée 2h10) en espérant que vous serez aussi enchantés que nous

Article : Marylise

Photos : © Warner Bros

juin 27, 2011

Transformers 3 : la face cachée de la lune (mercredi 29 juin 2011 dans vos salles)

Depuis jeudi, toute nouvelle personne que je rencontre me pose la même question « Tu as vu Transformers 3, alors, il est bien ? » et tout le monde fait la même tête lorsque je réponds « Je ne peux rien vous dire avant lundi » et tout le monde ajoute la même chose « Tu peux me dire à moi, je ne dirai rien ». Cher tout le monde  (et bien plus) voici enfin la réponse : OUI.

Mais, commençons par le commencement. L’histoire : un évènement mystérieux lié à notre passé éclate au grand jour. Face à la menace, notre Terre a besoin de l’aide des Transformers  mais, cette aide sera-t-elle suffisante ?

Le film possède tous les ingrédients pour devenir un énorme succès : humour, action, faits historique, garçons qui font craquer les filles, Rosie Huntington Whiteley (mannequin lingerie qui séduira très probablement les hommes), jolies voitures…

Rosie Huntington-Whiteley lors de l'avant première de Transformers 3, à Londres, le 26 juin 2011. (Photo by Chris Jackson/Getty Images)

Et comment ne pas vous parler de la 3D ! ? Elle est tout simplement sublime. Travaillée à fond, il n’y a rien que nous pouvons lui reprocher. Et, l’on s’excuse auprès des personnes ne pouvant pas la voir. Grace à cette magnifique 3D, le film devient un véritable spectacle digne des plus grands.

Si vous avez aimé l’un des précédents Transformers, vous aimerez encore plus celui-ci. Si vous n’en avez vu aucun, vous pouvez tout de même aller voir celui-ci car, vous comprendrez sans problème l’histoire enfin, si vous n’aimez pas ce genre de film allez tout de même le voir pour le plaisir de voir une 3D qui doit être à ce sujet la plus belle du cinéma.

Article : Aurélie

Photos: voir légende; affiche : © Paramount

décembre 8, 2010

Megamind en salle le 15 décembre 2010

Un peu avant Noël, sortira en salle : Megamind. Le nouveau film d’animation (en 3D) des studios Dreamworks.

 

Megamind.

L’histoire : un super héros, très méchant et moche, Megamind parvient à détruire son rival Metroman, le super héros gentil, beau, mais voilà : suite au décès de Metroman, Megamind s’ennuie et fabrique un nouveau super héros : Titan, juste pour le plaisir de combattre à nouveau quelqu’un. Pendant qu’il fabrique Titan, il tombe amoureux d’une journaliste : Roxanne, dont Titan est déjà amoureux. Titan réalise vite qu’il est bien plus drôle d’être méchant et de détruire le monde que de protéger les hommes et de diriger le monde. Megamind n’a pas le choix ; pour sauver celle qu’il aime, il doit vaincre Titan et devenir le gentil.

 

Le 3 Novembre 2010, Megamind et Metroman à New-York, entourés de Brad Pitt, Tina Fey et Ben Stiller. ( (c) Andrew H. Walker / WireImage)

 

Les personnages manquent de sentiments, on ne s’y attache pas, on ne vibre pas devant leurs aventures. La 3D pendant 1H35 fini par donner mal à la tête, trop d’objets volent pour justifier cette 3D qui dissimule à peine le retard technique des studios Dreamworks. Les détails comme le fond de l’histoire n’est pas soigné. Les lignes des mains ne sont pas dessinées, les sourcils à peine. Nous n’avons pas envie de rire, à peine de sourire et encore moins envie de verser une petite larme ou de se demander si Megamind parviendra à sauver la ville de Titan (car nous avons vu Spiderman et connaissons la réponse). Le film n’invente rien, il y a dedans des scènes de Superman, des scènes de Spiderman, et même des Indestructibles et sûrement plein d’autre que les vrais cinéphiles  prendront plaisir à reconnaître.

 

Brad Pitt et Angelina Jolie à leur arrivée à la première de Megamind à Paris le 29 novembre ((c) Pascal Le Segretain/ Getty Images)

Les deux seules choses vraiment réussies du film sont les doublures (mais une fois de plus, Dreamworks choisit des superstars pour combler son manque d’histoire) et  le choix des musiques. Quand Metroman arrive dans son magnifique costume blanc à cape et sa banane devant toute cette foule en délire qui veut le toucher et l’embrasser sur une musique d’Elvis Presley (A Little less conversation, a little more action) ou encore, quand Megamind revient plus convaincu que jamais qu’il est là uniquement pour être méchant sur Back in Black d’AC/DC, difficile de penser que le choix des musiques (même s’il ne s’agit pas de créations originales pour le film) est excellent sauf, à la fin puisque Megamind censé être gentil s’éclate sur Bad (Mauvais) de Mickael Jackson.

 

Brad Pitt est la voix américaine de Metroman ( (c) Pascal le Segretain/ Getty Images)

Article : Aurélie

Photos : Jean de Noncin (sauf Brad Pitt et Angelina Jolie à Paris : Getty Images et première New-York : WireImage)

juin 23, 2010

Le musée du quai Branly surfe sur la vague numérique.

Le 26 juin 2010, le musée du quai Branly va devenir le premier musée national à être disponible gratuitement sur IPad.  L’application propose notamment l’agenda complet des manifestations du musée, une visite en vidéo du plateau des collections avec Stéphane Martin (président du musée) ainsi que des promenades thématiques au cœur des collections mais aussi des informations pratiques comme le plan d’accès au musée.

Le jeune musée parisien justifie son âge en utilisant tous les moyens les plus modernes pour créer un lien très particulier avec ses visiteurs. En effet, le musée propose déjà des billets dématérialisés sur I-Phone « m-ticket » (s’achète sur Iphone via l’application Tick&Live),  pour l’accès à ses collections permanentes, la présentation de ces collections en 3D mais, en plus le musée propose un échange d’actualité via Facebook.

Article : Aurélie

Photo : Musée du quai Branly.