Claudia Meyer : Fuego au fil des langues et des pays

L’album Fuego de Claudia Meyer est un régal sonore. Pour commencer, elle y reprend My Lady (Lady d’Arbanville de Yusuf Islam dit Cat Stevens) et nous transporte directement dans son univers de guitare proche de celui de Joaquin Sabina. Elle chante en anglais, en français, en portugais et surtout en espagnol. L’album est tellement fluide et harmonieux qu’il se laisse écouter en boucle. Nous retenons aussi l’hommage à Elie Kakou, ami d’enfance de l’artiste, à travers la chanson Como te quiero (Elie) qui débute ainsi : « Tu es dans ma voix / Rien n’est comme ton regard / Le souvenir de ta main/ Reviens dans tous mes rêves / Mon âme ne t’oubliera jamais / ». Nous retenons aussi  « Maria »  une chanson magnifique née suite à une rencontre avec une cubaine qui raconta sa vie, ses rêves, ses blessures, ses espoirs à Claudia Meyer qui en signe d’amitié lui a écrit cette chanson.

Au fil des chansons, on ressent bien qu’il s’agit d’un album d’amitié, de rencontre et de souvenirs  le tout sublimé par le talent et la voix douce et chaleureuse de Claudia Meyer.

Article : Aurélie

Visuel : couverture de l’album photo : Marianne Touchard-Heymann

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :