Lilian Thuram vient d’être nommé Ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF.

Le mardi 19 octobre 2010, Lilian Thuram, champion du monde de football en 1998 et fondateur de « L’éducation contre le racisme » s’est vu accorder le prestigieux titre d’ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF.

Lilian Thuram rejoint la grande famille de l'UNICEF.

Lilian Thuram s’est montré très heureux de ce titre, remerciant à plusieurs reprises Monsieur Hintzy -Président d’UNIICEF France.


Lilian Thuram s’est rendu en Haïti et a pu constater la situation d’urgence que connaissent les Haïtiens. Il a eu l’occasion de rencontrer des victimes, de découvrir les écoles mises en place par l’UNICEF.

Lors de la conférence de presse qui s'est tenue mardi 19 octobre 2010, Lilian Thuram s'est montré très attentif à tout ce que se disait.

Durant la conférence, il a insisté sur la situation d’urgence, très touché par la volonté des gens à s’en sortir : «Quand une personne est à terre, il faut toujours lui tendre une main pour se relever. C’est ce que nous faisons avec l’UNICEF. Le but n’est pas de substituer l’État Haïtien, et les Haïtiens sont très heureux de cette aide. Mais il faut des milliards de dollars pour ça. Nous pouvons donc tous aider». Lors de la catastrophe, les États ont promis de donner de l’argent mais ils ne l’ont pas fait. Lilian Thuram qui a déclaré ne pas être étonné que l’argent n’ai pas été donné, a ajouté : «Les individus peuvent se refléter dans des catastrophes, pas les États».

Enfin Lilian Thuram reste très réaliste sur la situation qu’il déclare difficile à expliquer, il a cependant su voir et transmettre les choses importantes : «Il y a encore des morts sous les gravas, tendre la main me semble la moindre des choses. Malgré une vraie souffrance, les gens ont une véritable dignité et veulent s’en sortir, il faut les aider, personne ne se construit tout seul». Nous l’aurons compris, ce nouvel ambassadeur de bonne volonté est là pour tendre une main et mettre sa notoriété au service de l’UNICEF.

Après la conférence de presse, Lilian Thuram a posé avec les enfants sur la place des droits de l'Enfant dans le 14ème arrondissement parisien, face à l'école élémentaire d'Alésia, une des 12 écoles à Paris qui a été recouverte d'un affichage géant (dans la logique du trompe l'œil), transformant l'établissement en champ de ruines afin de mobiliser le public à la réalité Haïtienne.

Retrouvez bientôt une interview exclusive de Lilian Thuram sur laruedubac.

Aidez l’UNICEF à aider Haïti. Appelez le 3220 et dites UNICEF.


Article et photos : Aurélie (sauf la dernière photo : UNICEF)

www.unicef.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :