Unicef : Haïti 6 mois après.

Un garçon portant un carton d'aide de l'UNICEF.

Cela fait déjà 6 mois qu’une catastrophe sans précédent a eu lieu en Haïti, une des zones les plus pauvres du monde. Lorsque la nouvelle a été transmise par les médias internationaux, tout le monde s’est montré extrêmement généreux. Nombreux sont ceux qui ont donné à l’UNICEF, car depuis des années, l’UNICEF est humanitairement présent dans bien des pays et nous inspire énormément de confiance.

Le 25 avril, une petite et fille et une jeune femme assise devant ce qu'il reste de la cathédrale Notre Dame de l'Assomption. Cette cathédrale est l'un des nombreux immeubles historiques détruits par le séisme.

UNICEF était déjà présent en Haïti avant la catastrophe. Quand le séisme s’est produit, l’UNICEF a eu la chance de ne perdre aucun de ses employés, malheureusement chacun d’entre eux a été directement touché par le séisme, perdant des amis, des connaissances ou des membres de leur famille. Ils n’ont cependant pas oublié leur mission humanitaire et ont tout fait pour apporter des premiers secours dès les premiers jours.

le 05 février, les gens passent devant les ruines des maisons dans la "cité du soleil" une des zones les plus pauvres de Port-au-Prince. Les secours furent long à arriver dans cette zone à cause de sa mauvaise réputation !

C’est grâce à vos dons et grâce à l’efficacité de ses employés que l’UNICEF a pu, le 12 juillet 2010 rendre un rapport rempli d’espoir sur la situation en Haïti.

Il n’a été enregistré aucune augmentation de la malnutrition, et aucun foyer majeur de maladie n’est apparu malgré les difficultés rencontrées en matière de santé et d’assainissement. Françoise Gruloos- Ackermans résponsable UNICEF Haïti déclare  » La situation de beaucoup d’enfants reste plus que précaire. Ils ont encore besoin de notre attention pleine et entière et il nous faut poursuivre nos efforts avec le même sentiment d’urgence ».

Un professeur distribue des livres d'école aux enfants.

A ce jour, l’UNICEF fournit de l’eau potable à 333 000 personnes , 62 800 enfants bénéficient d’activités récréatives et de soutien psychosocial et plus de 185 000 enfants ont reçu du matériel pédagogique élémentaire et 1 297 tentes-écoles accueillent 155 000 élèves.  Plus de 275 000 enfants ont été vaccinés contre les grandes maladies  à prévention vaccinale. 126 programmes thérapeutiques d’alimentation pour patients externes et 28 de stabilisation fournissent des soins vitaux aux enfants souffrant de malnutrition. 62 800 enfants bénéficient de 225 espaces amis des enfants soutenus par l’UNICEF, ses espaces accueillent des enfants sous des tentes afin qu’ils puissent jouer et avoir un soutien psychologique (pour les plus traumatisés d’entre eux), des animateurs leur font faire des activités ludiques tout au long de la journée.

Les enfants font la queue avant d'entrer dans les tentes-écoles installées par l'UNICEF.

Malgré un rapport assez positif, l’UNICEF ne veut pas trop se réjouir quant à la situation  conscient que beaucoup de choses sont encore à faire et anticipant les problèmes à venir car, la situation politique en Haïti reste difficile. Des élections présidentielles sont prévues en novembre mais, elles pourraient être retardées, ce qui risque de provoquer des troubles civils. L’UNICEF est aussi conscient qu’en matière de sécurité, le calme prévaut. l’UNICEF note que la criminalité augmente et que des cas de violence sexiste ont lieu dans certains camps. L’UNICEF prévoit que si la situation perdure, les camps deviendront des taudis et que la saison des ouragans s’annoncent difficile puisque seulement 7 000 personnes sur 101 000 personnes  à ce jour ont été déplacées en zone sûre. Beaucoup d’enfants ne peuvent pas aller à l’école ; Sagine vit dans un camps et décrit sa journée comme telle :  » Je me lève à 7heures du matin, je me brosse les dents ensuite je fais la vaisselle et après je n’ai plus rien à faire ». Si beaucoup de nos enfants aiment les vacances, Sagine aimerait pouvoir aller à l’école, surtout qu’elle aime lire et écrire.

Des petites filles durant un cours dans l'une des tentes-écoles de l'UNICEF.

La France a compté parmi les 10 premiers donateurs (se classant à la 8ème place avec 9,8 millions de dollars) cependant, cet argent n’a pas suffit à régler tous les problèmes et Haïti a encore besoin de notre générosité. L’UNICEF a encore besoin de nos dons, car l’UNICEF agit sur bien des plans : protection de l’enfance, assainissement, nutrition, santé, éducation, hygiène et eau.

Article : Aurélie

Photos : UNICEF France.

www.unicef.fr

ou appelez le 3220 et dites UNICEF.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :